• Site Conseil départemental
  • Site du CEEVO
  • Site de Val d'Oise Tourisme
  • Site de la maison Départementale des personnes handicapées
  • Site du SDIS
  • Site Val d'Oise Technopole
  • Site Val d'Oise habitat
  • Site Val d'Oise SEMAVO
  • Site Val d'Oise CODERPA
  • Site Val d'Oise Archives départemental
  • Site Val d'Oise musée archéologique
  • Site Val d'Oise Le musée de l'Outil
  • Site Val d'Oise La maison du docteur Gachet
  • Site Val d'Oise L'abbaye de Maubuisson
  • Site Univers impressionniste Château d'Auvers
  • Site château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Site Île de loisirs Cergy-Pontoise
  • Site RDV valdoise, l'Agenda
  • Site RéVOdoc Val d'Oise
  • Site Val d'Oise Actions éducatives
  • Site Val d'Oise anper95
  • Site Val d'Oise SUB en ligne
  • Site caue95
  • Site codes95
  • Site debitex telecom
  • Site maximilien
/
/
/
La lutte contre la maltraitance

La lutte contre la maltraitance

La maltraitance des personnes âgées consiste en un acte unique ou répété, ou en l'absence d'intervention appropriée, dans le cadre d'une relation censée être une relation de confiance, qui entraîne des blessures ou une détresse morale pour la personne âgée qui en est victime. Ce type de violence constitue une violation des droits de l'homme et recouvre les violences physiques, sexuelles, psychologiques ou morales; les violences matérielles et financières; l'abandon; la négligence; l'atteinte grave à la dignité ainsi que le manque de respect.

De nombreuses stratégies ont été mises en œuvre pour prévenir la maltraitance des personnes âgées, lutter contre celle-ci et en atténuer les conséquences.

La maltraitance en questions

  • Maltraitance

    La sensibilisation du public : en faisant connaître le phénomène plus largement, nous faisons prendre conscience de l'existence de ce fléau. C'est le point de départ nécessaire afin de lutter contre la maltraitance et la faire disparaître. La forma

    Il n'y a pas plus de cas en proportion qu'auparavant.

    Ce phénomène suit la progression du nombre des personnes âgées et de l'allongement de l'espérance de vie.

    En revanche, les actions de sensibilisation aident à mieux faire connaître la maltraitance. A mesure que le grand public en prendra conscience, la maltraitance devrait donc devenir moins fréquente.

  • Maltraitance

    01- Quelles sont les formes de maltraitances les plus courantes ?

    Les maltraitances psychologiques et financières sont les plus fréquentes. Souvent d'ailleurs, elles sont associées.

    Les maltraitances physiques, qui viennent parfois en appui des deux précédentes, sont également courantes.

    D'autres formes de maltraitance, plus difficilement décelables, n'en sont pas moins extrêmement nuisibles pour la personne : il s'agit des violences psychologiques et verbales. Elles peuvent entraîner état dépressif, perte de l'appétit, voire anorexie, ainsi que de multiples dommages physiques...

    Pourtant, la lutte contre la maltraitance ne nécessite que l'adoption de quelques mesures aisée à mettre en oeuvre.

  • Maltraitance

    02- Quelles sont les moyens de lutte contre la maltraitance ?

    La sensibilisation du public : en faisant connaître le phénomène plus largement, nous faisons prendre conscience de l'existence de ce fléau. C'est le point de départ nécessaire afin de lutter contre la maltraitance et la faire disparaître.

    • La formation du personnel en contact avec les personnes âgées : médecins, personnel d'aide à domicile, personnel travaillant dans les institutions accueillant des personnes âgées, etc. Les professionnels au contact des personnes âgées sont de mieux en mieux sensibilisés et formés afin de prévenir la maltraitance.
    • L'amélioration des conditions de vie dans les institutions pour personnes âgées.
    • L'augmentation de la fréquence des contrôles et leur amélioration.
    • La mise en place de structures d'aide aux familles et de soutien aux personnes âgées : signalons l'excellente initiative du réseau d'écoute Alma, qui a permis de régler de nombreux cas.
  • Maltraitance

    04- Les acteurs de la prévention de la maltraitance

    Depuis 2002, le ministère délégué aux Personnes âgées a pris des mesures concrètes de lutte contre la maltraitance. Tout d'abord en créant le Comité national de vigilance contre la maltraitance des personnes âgées, puis en diffusant une plaquette de sensibilisation, 'Lignes de vie, lignes de conduite' et en établissant une ligne d'appel téléphonique dédiée.

    C'est à présent le réseau ALMA, soutenu par les pouvoirs publics, qui endosse ce rôle d'accueil et de renseignement du public autour des cas de maltraitance.

    Le réseau Allo Maltraitance France (ALMA France)

    L'association ALMA est implantée dans 55% des départements, dans lesquels des cellules locales d'écoute fonctionnent. Les personnes âgées et leurs proches peuvent y trouver conseils, orientation et soutien face aux diverses situations de maltraitance, avérées ou potentielles.

    L'association, sous convention avec le ministère de la Santé et des solidarités développe son maillage avec le soutien du ministère délégué aux Personnes âgées afin de parvenir d'ici la fin 2007 à une couverture totale du territoire national.

    Un numéro national a été mis en place pour vous permettre de connaître le numéro de l'antenne ALMA la plus proche de votre résidence : le 08 92 68 01 18.

    Vous pourrez en savoir plus sur les activités de l'association Alma sur son site Internet : http://www.alma-france.org

    Les professionnels de santé et les salariés des maisons de retraite

    Le rôle des professionnels intervenant auprès des personnes âgées est capital en matière de prévention de la maltraitance et d'alerte lorsque celle-ci est soupçonnée. La sensibilisation des salariés des maisons de retraite aux risques de situation de maltraitance permet également de contenir le phénomène et de le résorber. Fort heureusement, la maltraitance est un phénomène limité dans les établissements, mais chaque cas doit être évité.

  • Maltraitance

    05- Quels sont les risques de la maltraitance ?

    La maltraitance des personnes âgées peut conduire à des traumatismes physiques - il peut s'agir d'égratignures bénignes, d'ecchymoses mais aussi de fractures des os et de traumatismes crâniens qui peuvent conduire à une incapacité permanente - et avoir des conséquences psychologiques graves, parfois durables, parmi lesquelles figurent la dépression et l'angoisse. Pour les personnes âgées, les conséquences de la maltraitance peuvent être particulièrement graves du fait que leurs os sont plus fragiles et que la convalescence durera plus longtemps. Même un traumatisme relativement bénin peut laisser des séquelles graves et définitives, voire entraîner la mort.

  • Maltraitance

    06- Quelles sont les solutions de prévention ?

    Des interventions ont été expérimentées pour prévenir la maltraitance notamment:

    - Des campagnes de sensibilisation du public et des professionnels, et un dépistage (des victimes et des auteurs de violence potentielle).
    - Des interventions de soutien aux personnes s'occupant de la personne âgée (par exemple gestion du stress, services de relève).
    - Des formations sur la démence destinées aux personnes s'occupant des personnes âgées.

    Les efforts visant à réagir face à la maltraitance et à l'empêcher incluent notamment :

    • Le dépistage des victimes potentielles;
    • L'obligation de signalement des cas de maltraitance aux autorités;
    • Les services de protection des adultes;
    • Les visites à domicile par les services de police et les travailleurs sociaux;
    • Les groupes d'entraide;
    • Les familles d'accueil et les foyers d'accueil d'urgence;
    • Les interventions pour soutenir les personnes s'occupant des personnes âgées.
    • Des campagnes de sensibilisation du public et des professionnels, et un dépistage (des victimes et des auteurs de violence potentielle);
    • Des interventions de soutien aux personnes s'occupant de la personne âgée (par exemple gestion du stress, services de relève);
    • Des formations sur la démence destinées aux personnes s'occupant des personnes âgées.


    Les efforts visant à réagir face à la maltraitance et à l'empêcher incluent notamment :

    • Le dépistage des victimes potentielles.
    • L'obligation de signalement des cas de maltraitance aux autorités.
    • Les services de protection des adultes.
    • Les visites à domicile par les services de police et les travailleurs sociaux.
    • Les groupes d'entraide.
    • Les familles d'accueil et les foyers d'accueil d'urgence.

La plateforme 3977 dans le Val-d'Oise

Dans le Val d'Oise, le relais de la plateforme est le Conseil départemental. Ses services sont en charge d'apporter une réponse et de suivre la situation sur le terrain.

Pour en savoir plus, consulter la fiche démarche "Plateforme Maltraitance 3977".

Restez connectés

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise